BIONICLE DESTINÉE
bienvenue sur bionicle destinée
je vous invite a vous inscrire mais si vous êtes déjà inscrit
vous pouvez vous connecter ici
pour pouvoir parler avec nous sur les bionicle
et autre diversification
merci.


salutation Invité bienvenu dans la destinée !!
 
CalendrierGalerieFAQRechercherAccueille portailMembresGroupesS'enregistrerConnexionRPG

Partagez | 
 

 [Fan-fic]Bionicle Rescue, épisode spécial : l'apogée de la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iruini
esprit divin
esprit divin
avatar

Capricorne Messages : 579
mata : 704
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 19
Localisation : Sur Bara Magna, à la recherche de Mata Nui (mais, bon sang, où est donc ce fichu masque ???)

MessageSujet: [Fan-fic]Bionicle Rescue, épisode spécial : l'apogée de la mort   Lun 12 Avr - 1:19

Voici une nouvelle fan-fiction consacrée à l'univers que j'ai créé, Bionicle Rescue. Un personnage très spécial et connu dans d'autres fan-fics vient semer le désordre et la désolation.



C'était la guerre.
La guilde Bionicle Rescue venait de remporter une grande bataille contre les armées de Makuta Teridax. Mais le Makuta n'était pas du genre à s'avouer vaincu. A présent, les Bionicle Rangers luttaient sur tout le continent Nord contre l'innombrable armée de Teridax. Les batailles étaient nombreuses et sanglantes. Comme celle dans laquelle Nuparu Inika, Matoro Mahri et Tarix, trois des meilleurs Bionicle Rangers vivants, étaient plongés. Ils menaient une attaque de grande envergure sur une forteresse de la confrérie. Les Rahkshi qui la peuplaient n'allaient pas les laisser prendre leur demeure sans se battre.
Matoro dirigeait ses compagnons dans les couloirs de la forteresse. Tous trois avaient réussi à entrer et ils se dirigeaient vers son Coeur, une source d'énergie qui la maintenait en un seul morceau. Si cette source était détruite, la forteresse tomberait.
Ils en étaient à leur dixième couloir. Matoro avait l'impression qu'ils tournaient en rond. Il faut dire que la confrérie n'était pas très créative quand il s'agissait de construire des couloirs différents.
Soudain, ils arrivèrent en face d'une porte. Encouragés par cette vue, ils pénétrèrent dans une pièce bien étrange.
Ce n'était pas le Coeur. C'était une grande pièce dont les murs étaient remplis de dessins étranges.
-Déjà vu, fit Tarix. Il faut passer la main sur les dessins et des textes apparaîtront.
Il se dirigea vers un dessin de Kraahkan et posa sa main dessus. Le mur changea alors et un texte prit la place de l'image. Il s'agissait d'un recensement des membres de la confrérie, ainsi que leurs armes, leurs pouvoirs et leurs faiblesses.
*Teridax conserve-t-il toutes ces information au cas où des membres de la confrérie le trahiraient ?*
Pendant qu'il se posait des questions, Nuparu s'intéressa à un symbole étrange. On aurait dit une tête de Rahkshi blanche, mais les yeux semblaient dépourvus de toute émotion et même de vie. Intrigué, il passa sa main sur le symbole.
Et là, une chose étrange se produisit.
Au lieu de changer pour former un texte, l'image grandit et devint noire. Elle devint rectangulaire. C'était une porte. Nuparu voulut la franchir, mais des bruits de combats le firent s'arrêter.
Il se retourna. Tarix combattait sept Rahkshi en même temps. Il arma sa foreuse laser et attaqua.
Mais Matoro l'arrêta. D'un geste brusque, il ramena Tarix en arrière.
-Je m'en occupe.
Il gela alors six des sept Rahkshi. Puis il fit fondre la glace qui, sous forme d'eau, pénétra dans leurs armures et noya leurs Kraata. Ils s'effondrèrent, vaincus. Le dernier prit ses jambes à son cou. Sans dire un mot, les Rangers le suivirent. Il les mena jusqu'à une salle remplie d'étagères sur lesquelles étaient posés des bocaux contenant des Kraata. Au centre, il y avait le Coeur.
-Allez-y, dit Matoro.
Nuparu et Tarix attaquèrent en même temps, transformant le Rahkshi en un tas de cendres. Puis tous trois frappèrent le Coeur, le détruisant.
-Nous n'avons plus que vingt minutes avant que la forteresse ne tombe en ruine. Partons vite.
Ils rebroussèrent chemin et coururent à travers les couloirs pour finalement revenir dans la salle des signes. Mais, lorsqu'ils virent la porte qui se trouvait à la place du Kraahkan, ils se figèrent.
Des yeux d'un rouge profond et dépourvus de sentiments luisaient dans l'obscurité.
Une jambe apparut.. puis une autre... un bras... un autre... le ventre... et la tête. les Rangers faillirent s'évanouir.
Lentement, l'être se tourna vers eux.




Nuparu était au sol.
Il avait du mal à se rappeler ce qu'il faisait ainsi.
Puis il se souvint.
Matoro Mahri... Tarix... les plus grands Bionicle Rangers ayant jamais existé...
Deux tas de cendres.
Lui aurait aimé les rejoindre. Son bras gauche était à trois mètres du reste de son corps et les os de sa main droite étaient brisés.
Il devait sortir. Il n'avait plus que dix minutes.
Il rampa jusqu'à la sortie. Il l'avait presque atteinte. Il pouvait voir le ciel, sentir les odeurs de l'extérieur.
Puis tout explosa.

L'être, vêtu d'une cape noire cachant son visage, à part ses yeux rouges, parcourait la cité de Metru Nui. Il fut étonné de voir tant de visages souriants et tant d'êtres joyeux. Pourquoi riaient-ils alors qu'ils savaient qu'ils mourraient un jour ? Pourquoi cet univers était-il en paix alors que tous les autres étaient rongés par la guerre et la destruction ?
La réponse était simple.
C'était la première fois qu'il venait dans celui-ci.
Il s'arrêta devant un kiosque et prit un journal. Il s'éloigna pour le lire plus tard, quand le vendeur l'interpella :
-Hé, vous ! Il faudrait penser à payer !
L'être se retourna vers lui.
-Un problème, peut-être ?
L'expression du Matoran passa d'énervée à effrayée. Il essaya de bafouiller quelques mots, mais il n'y parvint pas. Ils auraient pu se fixer ainsi toute la journée si un Toa à l'armure verte et dorée n'était pas intervenu.
-Il y a un problème ? demanda-t-il à l'être.
L'être se tourna vers lui et le fixa à son tour. Mais, étrangement, il ne vit aucune peur dans les yeux du Toa. Seulement de la détermination.
Il fouilla dans son esprit. Ce Toa appartenait à une guilde de protecteurs appelée Bionicle Rescue. Il pouvait bien sûr le réduire en poussière immédiatement. Mais il eut une autre idée. Les protecteurs de l'univers seraient-ils toujours bien vus s'ils le menaient à sa perte ?
-Non, répondit-il.
-Dans ce cas, payez ce Matoran.
L'être fit apparaître des pièces dans sa main et paya.
Soudain, un cri retentit. Un Skakdi tenant un gros sac sortit d'une boutique en courant. Le Toa prépara une attaque élémentaire. Mais elle ne serait jamais chargée à temps. Le Toa ne pouvait rien faire, à part attendre vainement.
Moi, par contre...
D'une pensée, il se retrouva devant le Skakdi et le saisit à la gorge. Il le serra si fort qu'il lui fit lâcher le sac. Puis il le jeta à terre.
-Pars. Et si jamais tu voles à nouveau, je ne serai pas aussi indulgent.
Le Skakdi s'enfuit à toutes jambes. Le Toa arriva à côté de l'être.
-Eh bien ! Vos méthodes sont étranges, mais vous savez y faire avec les criminels.
-Ce n'est rien.
-Vous savez, vous avez de bonnes qualités. Que diriez-vous de rejoindre notre guilde ? Vous pourriez employer vos talents pour aider les autres.
L'être fit semblant de réfléchir.
-Hum... pourquoi pas ? J'accepte.
-Excellent. Comment vous appelez-vous ?
-J'ai reçu plusieurs noms. Mais je pense que vous préfèreriez celui que l'on me donne le plus souvent. Ce nom est Tericarax.

Iruini pénétra dans la salle de réunion de la base Bionicle Rescue. Mata Nui l'y attendait, assis sur une chaise. Le Toa s'assit en face de lui.
-Qu'y a-t-il ? Lorsque vous m'avez appelé ici, vous aviez l'air effrayé.
Cet air, il l'avait toujours. Il regarda le Toa.
-Un Makuta est arrivé.
-Pardon ?
-Ce n'est pas un Makuta ordinaire. Il ne vit que pour détruire. Il a déjà causé des dommages irréparables. Il a détruit des mondes.
Iruini le regarda, un air interrogateur dans les yeux.
-Si un tel Makuta existait, nous aurions déjà entendu parler de lui.
-Non, répliqua Mata Nui. Vous ne pouviez pas.
-Comment ça ? Nos archives contiennent des dossiers sur la plupart des êtres qui vivent sur ce continent. A moins d'être venu d'un autre univers, nous devrions tout savoir sur lui.
Mata Nui hocha la tête.
-Justement. Il vient d'un autre univers.
Iruini s'arrêta de respirer. Une seconde s'écoula. Il eut un sourire. Deux secondes. Son sourire s'élargit. Trois secondes. Il éclata de rire et manqua de tomber de sa chaise.
Mata Nui semblait outré.
-C'est très sérieux ! s'exclama-t-il. Il n'y a pas de quoi rire !
Iruini se redressa, essayant de s'empêcher de rire.
-P-pardon. Mais c'est si... si absurde. Avouez, c'est une grosse blague.
Il croisa alors le regard du Grand Esprit. Il comprit que c'était tout sauf une blague.
-Comment...
-Il est très puissant. Plus puissant que toi ou Teridax. Je savais qu'il viendrait dans cet univers. C'était à prévoir. J'ai donc scellé tous les passages menant à ce monde. Mais l'un d'entre eux a été ouvert. Bien sûr, j'avais prévu cela également. J'ai alors créé un être puissant -mais pas autant que ce Makuta- pour diriger les Toa et Matoran et l'arrêter si jamais il venait dans notre monde.
-Qui est cet être ? Nous pouvons le retrouver et lui demander de nous aider.
-Il n'aidera personne. Même si sa perfidie est bien en-dessous de celle de l'autre Makuta, tout ce qui l'intéresse, c'est le pouvoir.
-Qui est-ce ?
Mata Nui soupira.
-C'est Teridax.
A nouveau, Iruini faillit tomber de sa chaise.
-Teridax ?
-Oui. Il a pris conscience de son pouvoir et il l'a utilisé à ses propres fins. Mais de toutes façons, il n'est pas assez puissant pour vaincre le Makuta.
-Mais alors... qui pourra stopper ce Makuta, si même Teridax ne peut rien faire ?
-Toi.
-Pardon ?
-Tu n'as pas le choix. Si tu échoues, nous périrons tous.
Iruini resta pensif un instant.
-Bien. Je vais aller chercher Matoro et les autres.
-Non ! Tu n'auras pas le temps de te déplacer au Sud. Notre ennemi est déjà ici. Tu devras te battre seul.
-Avec Ignika, tout de même. Deux sur six, c'est mieux que rien. Au fait, comemnt s'appelle notre ennemi ?
Mata Nui réfléchit un moment.
-Je ne sais pas, dit-il enfin. J'ai oublié.

Tericarax regarda la gigantesque salle d'entraînement dans laquelle s'entraînaient des dizaines de Rangers.
Lui-même se tenait face à Jaller Inika. Le Toa tenait son épée et son lanceur.
-Pour notre premier exercice, fit-il, tu vas essayer de me désarmer. Mais tu es nouveau et à l'épée, je ne crains personne, alors ne sois pas triste si tu échoues.
Il se jeta en avant. Tericarax leva simplement son épée et l'arrêta. Jaller effectua une de ses bottes, mais le nouveau Ranger n'eut qu'à tendre la main pour attraper son arme. Il serra le poing et broya carrément l'épée.
Jaller le regarda, éberlué.
-Mieux vaut ne pas t'étreindre. Question de vie ou de mort.
-Est-ce fini ?
Pour toute réponse, le Toa du feu sourit et leva son lanceur. Il ouvrit le feu. Les quatre balles zamor fendirent l'air. Tericarax les regarda un instant, puis il les balaya d'un geste de la main. D'un coup de pied, il arracha l'arme des mains de Jaller. Il le saisit à la gorge et le souleva.
-Et maintenant ?
Un Glatorian s'avança vers lui.
-Lâchez-le !
Tericarax lâcha Jaller et se tourna vers l'être blanc qui lui faisait face à présent.
-Qui êtes-vous ?
-Je suis Strakk. Et si vous voulez faire votre guerrier-tout-puissant, c'est moi qui vous corrigerai.
Tericarax sourit.
-Essayez donc.
Strakk hocha la tête et s'avança, levant son arme.
-Un bon coup de hache dans le crâne te remettra à ta place.
Un grand cercle s'était formé autour d'eux, les Rangers désirant voir ce qui allait se passer.
Tericarax fixa Strakk.
-Une hache ?
Ses yeux s'illuminèrent et deux rayons en jaillirent. Ils firent exploser l'arme et roussirent la main de Strakk du même coup.
-Quelle hache ?
Frustré, Strakk leva son lanceur. Tericarax fit tournoyer son arme et lui trancha la main. Le Glatorian hurla de douleur et tomba à genoux. Aussitôt, deux Matoran arrivèrent, tenant un brancard. Ils déposèrent Strakk dessus et repartirent en courant.
Plusieurs minutes s'écoulèrent en silence. Puis Iruini fendit la foule et fit signe à Tericarax de le suivre.
Il le conduisit dans son bureau et le fit s'asseoir sur un siège.
-Peux-tu me dire pourquoi tu as fait ça ?
Tericarax tenta de prendre un air désolé, ce qui était difficile car il n'éprouvait rien.
-Je ne l'ai pas fait exprès. Je voulais juste le désarmer. S'en sortira-t-il ?
-Oui. On va lui greffer une main mécanique.
-Je suis content d'apprendre qu'il ira bien.
-Nous ne sommes pas ici pour parler de Strakk, je te rappelle.
Il le considéra de haut en bas et réfléchit.
-Tu as vaincu deux Rangers très puissants sans effort. Malgré ton caractère, c'est très rare qu'un nouveau arrive à ce résultat lors de son premier jour.
Il se tut un moment.
-Jaller a le cou pratiquement broyé, il ne pourra pas sortir de l'hôpital avant plusieurs jours. Tous les autres Rangers ayant autant d'expérience que lui sont en mission. Même si tes manières de combattre sont un peu grossières, je pense que tu es le seul qui puisse m'accompagner.
-Où ça ?
-Makuta Teridax fait parler de lui à Voya Nui. Nous allons l'arrêter.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionicledufutur.canalblog.com
Iruini
esprit divin
esprit divin
avatar

Capricorne Messages : 579
mata : 704
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 19
Localisation : Sur Bara Magna, à la recherche de Mata Nui (mais, bon sang, où est donc ce fichu masque ???)

MessageSujet: r   Jeu 15 Avr - 2:39

Les Matoran étaient paniqués. Les lâches se cachaient et tremblaient. Les sensés s'enfuyaient à toutes jambes. Les idiots prenaient des armes, s'avançaient pour combattre et étaient tués sur-le-champ.
Teridax, debout au bord d'une falaise, s'amusait comme un fou.
Il vit alors Iruini qui s'avançait vers lui, accompagné d'un être étrange dont le visage était masqué par une capuche. Il sourit tout en envoyant l'inconnu à terre à l'aide d'une simple décharge d'ombre.
-Les critères de recrutement de ta guilde ont beaucoup baissé, ricana-t-il.
Une rafale d'électricité le calma. Le guerrier encapuchonné était debout, prêt au combat. Le sourire de Teridax disparut.
-Tu as peur ? lança Iruini en levant sa lance.
Sa décharge d'énergie élémentaire fut arrêtée par l'armure du Makuta. Teridax utilisa sa vision thermique et Iruini tomba inconscient.
Le regard du maître des ténèbres se tourna vers l'inconnu.
-A présent, enlève ta capuche et montre-moi ton visage avant de mourir.
-Vous le regretteriez, Teridax. Mais il serait en effet plus juste que vous connaissiez l'indentité de votre bourreau.
La capuche tomba à terre. Teridax ressentit alors une grande peur.
-Toi ! s'exclama-t-il.
Par réflexe, il bombarda Tericarax de décharges d'ombre et d'électricité. Il utilisa tous ses pouvoirs, mais rien n'y fit. Le maître de la mort sourit. Il utilisa son pouvoir de gravité et l'armure de Teridax se replia sur elle-même, laissant s'échapper son Antidermis qui fut détruite par un souffle obscur.
Tericarax se pencha sur Iruini qui ouvrit les yeux.
-Keskissépassé ? marmonna le Toa. Où est Teridax ?
Il se figea soudain en voyant le visage de son sauveur.
-Mort, dit Tericarax. Je l'ai tué.
Iruini n'en crut pas ses oreilles. Il s'apprêta à le féliciter quand il se rappela quelque chose.
-Eh, une minute ! Seuls les Êtres Originels ont la puissance suffisante pour le vaincre ! Ou alors...
Le déclic se fit sans que personne ne l'aie sonné. Le Toa de l'air essaya de se relever, mais le Makuta le plaqua à terre.
-Vous avez été blessé, fit-il avec un sourire cruel. Votre médecin vous conseille le repos éternel.
Il frappa la tête du Toa contre une pierre, l'assommant. Puis il le jeta du haut de la falaise. Il se retourna et posa sa main au sol.
-Rassemblement.
Les sept autres corps de la mort apparurent. Ils observèrent les cadavres de Matoran qui joncheaient le sol.
-Vous ne vous êtes pas ménagé, remarqua Olmasok.
-Il suffit, le coupa Tericarax. Suivez-moi.
Ils quittèrent l'endroit. Tericarax allait accomplir la nouvelle partie de son plan.
Il allait prendre le contrôle de la guilde Bionicle Rescue et s'en servir pour détruire l'univers.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionicledufutur.canalblog.com
Iruini
esprit divin
esprit divin
avatar

Capricorne Messages : 579
mata : 704
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 19
Localisation : Sur Bara Magna, à la recherche de Mata Nui (mais, bon sang, où est donc ce fichu masque ???)

MessageSujet: Re: [Fan-fic]Bionicle Rescue, épisode spécial : l'apogée de la mort   Sam 8 Mai - 22:47

Me revoilà (avouez que je vous ai manqué) :


Tericarax pénétra dans la base. Aussitôt, des dizaines de Bionicle Rangers se rassemblèrent autour de lui pour le questionner. Toa Ignika, le deuxième Être Originel de la base, les fit se disperser.
-Où est Iruini ? s'exclama-t-il en remarquant l'abscence de son ami.
Tericarax prit un air désolé.
-Teridax l'a fait tomber de la falaise, dit-il. C'est à ce moment que j'ai pu l'attaquer et l'éliminer.
Ignika le regarda, les yeux écarquillés.
-Iruini est...
-Lorsque nous sommes arrivés à Voya Nui, coupa le Makuta, il m'a dit que s'il perdait la vie, le commandement de la base me reviendrait.
Le Toa sentit alors son esprit s'embrouiller et sa volonté fit place à celle de Tericarax. La voix du nouveau maître de la guilde résonna dans sa tête.
-Conduis-moi à mes nouveaux quartiers et annonce officiellement ma nomination.
Ignika s'inclina et Tericarax le suivit, étonné de voir son plan avancer aussi vite.

La voix de Toa Ignika résonna dans la base.
-Bionicle Rangers, c'est un jour à la fois sombre et à la fois un grand jour pour nous tous. Notre ancien leader, Iruini, a péri lors d'un combat contre Makuta Teridax. Notre ennemi a par la suite été éliminé par notre nouveau chef, Tericarax. Des changements sont sur le point de se produire et je vous demanderai d'y être attentifs.
Takanuva interrompit son entraînement contre son double et une décharge de lumière le frôla. Le Toa doré crut d'abord qu'il s'agissait d'une blague. Il était le plus haut gradé de la base après Iruini, et il savait parfaitement que le Toa de l'air était incapable de tomber contre Teridax.
Puis il se rappela de la voix d'Ignika qui semblait un peu vide. Il avait lu des centaines de livres sur les techniques d'hypnose et comprit immédiatement. Il fit signe au Takanuva obscur de le rejoindre.
-Nous devrions rendre visite à notre nouveau chef.
Son compagnon, qui savait également ce qui se passait, hocha la tête. Ils partirent en courant dans les couloirs et tombèrent sur Ignika.
Tous deux savaient que l'hypnose semait le carnage dans l'esprit de la cible. Ils utilisèrent en même temps leurs masques de lumière pour ramener la paix dans celui de leur ami. Ignika secoua la tête et les regarda avec éonnement.
-Où suis-je ?
Takanuva fit signe à son frère de lui expliquer avant de se mettre à courir.

Tericarax s'était tout juste installé dans le bureau d'Iruini. Il sentit alors les Toa de lumière et le Toa de vie approcher et comprit que son plan, qui avait jusque là semblé trop facile, allait se compliquer.
Au moins, ils n'ont pas appelé de renforts.
Lorsque ses ennemis entrèrent dans la salle, l'arme au poing, la porte se referma derrière eux. Tericarax se leva.
-Bienvenue. Que puis-je pour vous ?

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionicledufutur.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan-fic]Bionicle Rescue, épisode spécial : l'apogée de la mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan-fic]Bionicle Rescue, épisode spécial : l'apogée de la mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Doctor Who: Samedi épisodes de Noël
» Un semblant de transmission dans l'épisode spécial Québec ?
» [Blog] Les lieux du film "BIONICLE La légende renaît spécial JM134"
» [Blog] Bannière spécial BD BIONICLE fan
» [BIONICLE] Images mystérieuses des boites 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIONICLE DESTINÉE :: Le Travail des Fans :: Fans Fictions-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit