BIONICLE DESTINÉE
bienvenue sur bionicle destinée
je vous invite a vous inscrire mais si vous êtes déjà inscrit
vous pouvez vous connecter ici
pour pouvoir parler avec nous sur les bionicle
et autre diversification
merci.


salutation Invité bienvenu dans la destinée !!
 
CalendrierGalerieFAQRechercherAccueille portailMembresGroupesS'enregistrerConnexionRPG

Partagez | 
 

 Chapitre 10

Aller en bas 
AuteurMessage
ariale
esprit divin
esprit divin
avatar

Poissons Messages : 938
mata : 2543
Réputation : 21
Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 23
Localisation : chez les vorox

MessageSujet: Chapitre 10   Dim 7 Mar - 13:26

Chapitre 10

À la vision d'Artakha, la chambre devint silencieuse.

Il mesurait environ trois mètres. Son armure était vert-gris et couverte de symboles gravées depuis le commencement des temps. Son masque était le plus orné que personne n'avait jamais vu – plus qu'un simple Kanohi, c'était une pure œuvre d'art. Le Protodermis métallique dans lequel il était forgé était arrangé dans les multiples facettes et desseins, chacun reflétant une des nombreuses cultures qui s'étaient développées dans l'univers. Ses sourcils étaient angulaires et en pointes, lui donnant ainsi un air à la fois de sagesse et d'une vague sorte de menace.

Artakha se trouvait au milieu du chemin détruit, faisant face à certaines des entités les plus puissantes vivant dans cet univers. Sa posture leur faisait clairement montrer qu'il était leur égal, sinon supérieur.

Ses yeux froids se tournèrent d'abord vers Lewa Nuva. « Ta tache est accomplie », dit-il. « Retourne d'où tu viens ».

Lewa Nuva fixa Artakha pendant un moment, puis se retourna vers la sortie, avant d'être bloqué par le nouveau-venu.

« Sans le corps », dit Artakha.

Lewa Nuva haussa les épaules. « Paiement pour services rendus ? »

« L'esprit de Lewa Nuva est piégé dans ton ancien corps, Tren krom, comme tu le sais », répondit Artakha. « Il mérite mieux que de souffrir du destin qui t'était réservé ».

La bouche de Lewa Nuva sourit, bien que ce soit sous les pensées de Tren Krom. « Les mots te viennent rapidement, Artakha. Tu as choisi de vivre en exil. Pas moi ».

« Personne d'entre nous ne choisit sa destinée », répondit Artakha. « Et personne d'entre nous ne peut la défier. Pars, Tren Krom. Aie foi que Mata Nui te récompensera lorsque tout sera dit et accompli ».

Lewa Nuva acquiesça. « la foi, bien sûr... une goutte d'eau à la place d'un océan ».

Artakha s'avança et posa la paume de sa main droite sur la tête de Lewa Nuva. « Il est plus que temps, maintenant ».

Le corps du Toa suffoqua, puis s'effondra sur le sol. Après un moment, les yeux de Lewa s'ouvrirent et il regarda autour de lui, surpris. « Où...? J'étais... dans une caverne... Dans un corps monstrueux... et... »

Artakha l'ignora. Helryx s'était avancée vers lui, observant la face masquée et ne faisant aucun effort pour contenir sa furie. « Cette affaire n'est pas la tienne, Artakha. Il faut agir pour anéantir la menace de Makuta, ici, et maintenant ».

« La création est mon essence », répondit Artakha. « Et tu veux détruire tout ce qui existe. Je ne peux te le permettre ».

« Tu ne peux pas l'empêcher non plus... »

« Mais je peux ».

La voix se réverbéra à travers la chambre. Elle appartenait au Makuta Teridax.

« Oh, qui l'a invité ? » murmura Lewa.

« Invité ? » demanda Teridax. « A ce que je sache, vous vous êtes tous invités dans mon domaine. Et vous avez été pour la plupart très grossiers et destructifs. J'ai bien peur d'avoir à vous demander de partir. »

« Et si nous refusons ? » hurla Axonn. « Que feras-tu donc, monstre sans forme ? »

Teridax eut un faible rire noir. Puis il prononça lentement, « Oh, alors... je devrais insister. »

A l'instant, Axonn, Brutaka, Helryx, Artakha, Miserix, Tuyet et deux Matoran étaient dans une chambre ruinée enfoncée sous Metru nui. L'instant d'après, ils flottaient dans le vide glacial et sans air de l'espace, regardant le robot commandé par Makuta décoller loin d'eux vers un monde lointain.

***

« Je t'avais dit que c'était une mauvaise idée », dit Toa Kongu.

« Silence », siffla Hahli.

« L'Ordre est-il sûr de son information ? » demanda Nuparu.

« Aussi sûr qu'il puisse l'être, dans l'état actuel des choses », répondit Hewkii.

« Alors nous ferions mieux de nous mettre au travail ». dit Jaller.

Les cinq Toa Mahri survivants étaient accroupis sur la côte ouest de l'île de Zakaz, île de l'espèce sanguinaire des Skakdi. Ordinairement, ce n'était pas le genre d'endroit qu'une personne voudrait visiter de son plein gré, après avoir été désolée par une guerre civile de plusieurs millénaires. A l'époque où ils étaient des Toa Inika, Jaller et son équipe avaient combattu six Skakdi, et en étaient ressortis vivant de justesse.

Leur mission était aussi simple que périlleuse. L'Ordre avait appris que Nektann, un puissant seigneur de guerre Skakdi, s'était rallié au Makuta Teridax et avait dirigé son armée dans un voyage au Sud. Il était désormais vital de savoir si d'autres seigneurs de guerre étaient prêts à suivre son chemin.

Au-delà de ceci, un mystère devait être résolu. Suite à la destruction de Daxia, les serpents de mer qui étaient autrefois les maléfiques Piraka avaient disparu. La plupart pensaient qu'ils étaient juste enterrés dans les ruines, mais certaines rumeurs prétendaient qu'ils avaient été sauvés et s'étaient échappés vers Zakaz. Pour quelles raisons, personne ne pouvait le savoir.

Pour en savoir plus, ils devaient dépasser les gardes Skakdi sur la côte. C'était une mission pour Kongu. Utilisant son contrôle de l'air, il préleva tout l'air qu'ils pouvaient respirer jusqu'à ce qu'ils s'évanouissent. Une fois les gardes abattus, les Toa Mahri avancèrent.

Leur obstacle suivant était un petit camps de guerriers, entouré d'un mur de pierre épaisse. « Vous voulez que j'abatte le mur ? » demanda Toa Hewkii.

« Comme planifié », acquiesça Jaller.

Hewkii se concentra et utilisa son pouvoir de la pierre sur le mur. L'instant suivant, la roche commença à exploser. Les Skakdi alertés, pensant être sous l'attaque d'une autre tribu, se précipitèrent vers leurs défenses... mais ne purent pas voir l'ennemi.

Après quelques minutes de « bombardement », ils sortirent des décombres et fuirent dans la nuit.

« Jaller se retourna vers la Toa de l'Eau. « Hahli ? »

« C'est par là », répondit-elle, en prenant la tête. Les Toa se déplacèrent furtivement à travers le terrain vague avant d'atteindre l'entrée de la caverne. A ce moment, ils pouvaient tous entendre le courant de l'eau. Hahli les dirigea à l'intérieur, où ils trouvèrent une rivière sous-marine.

« Parfait », dit Nuparu.

« L'Ordre prétend que cela nous mènera vers une des autres ruines plus larges », dit Hahli. « Nous n'avons plus qu'à nager ».

« Encore ? » demanda Hewkii, avec ironie.

Le Masque de Vie avait transformé les Toa Inika en Toa Mahri à respiration sous-marine peu de temps auparavant. Il les avait changés à nouveau, faisant d'eux de vrais amphibies. Un par un, ils plongèrent dans la rivière et commencèrent à nager dans l'eau froide et sombre.

Une heure plus tard environ, alors que Nuparu découvrait qu'il y avait quelques poissons très répugnants sous Zakaz, ils émergèrent dans une autre caverne. Juste au-dessus de la bouche de la caverne se trouvait une large aire de ruines, dans laquelle environ 500 Skakdi s'étaient réfugiés. L'un d'entre eux, visiblement seigneur de guerre, s'adressait aux autres.

« La Confrérie des Makuta n'est plus, » cria-t-il. « Les Chasseurs de l'Ombre sont en ruines. Les Toa sont divisés et se cachent comme des Rats de Pierre. Qui reste-t-il à craindre pour quiconque ? »

« Les Skakdi ! » cria la foule en réponse.

« Je n'aime pas ce que j'entends », dit Hewkii.

« Je pense que tu vas l'apprécier encore moins », dit Nuparu. Il était accroupi, une main sur le sol. « Quelque chose se déplace sous le sol, peut-être à vingt bio de nous. Quelque chose d'énorme ».

« Pendant trop longtemps, nous avons été parqués sur cette île, sous la volonté de la Confrérie » continua le seigneur de guerre. « Et maintenant l'un d'entre eux contrôle notre univers et pense nous contrôler également. Mais nous allons lui montrer à quel point il se trompe ! »

« Bon, je ne pense pas que Teridax et lui seront prêts à jouer au Kohlii ensemble si rapidement », dit Jaller.

« Et je pense qu'il est en train de s'enflammer », dit Hahli.

« Que notre salut s'élève », cria la guerrier.

« Nous y voilà », dit Nuparu.

Maintenant, ils pouvaient tous sentir le sol trembler, et peu après, ils virent pourquoi. Un immense bassin s'élevait en centre des ruines. En un regard, les Mahri purent découvrirent avec regret ce qui se trouvait dedans.

« C'est du Protodermis Activé », soupira Jaller. « Comment ont-ils...? »

« Gardons les questions pour plus tard », dit Kongu. « regarde qui vient de se joindre à la fête ».

Les Skakdi apportaient des prisonniers dans le bassin. L'un d'entre eux était un Zyglak, l'espèce sauvage de reclus connus pour leur invulnérabilité aux pouvoirs élémentaires des Toa ; le suivant était un Vortixx, l'espèce rusée qui avait rejeté la maléfique Roodaka ; et en dernier, un de l'espèce brutale qui servait d'ouvriers sur Stelt.

« Ça n'a pas de sens », dit Hahli. « Même s'ils les jettent dans le liquide, les trois seront sans doute détruits dedans. Alors pour quoi faire ? »

« Rien », dit Nuparu. « A moins que... A moins que, d'une certaine manière, ils sachent que ceux-ci sont destinés à être transformés ».

« Mais le seul capable de le savoir serait... »

« Teridax », finit Jaller. « Ils ne savent probablement pas qu'il leur a mis cette idée dans leurs têtes. C'est encore un de ses coups bas ».

« De plus en plus mauvais », dit Hewkii. « Ne seraient-ce pas les Piraka que je vois là ? »

Le Toa de la Pierre ne se trompait pas. Cinq Skakdi portaient cinq serpents de mer, chaque serpent en train de suffoquer. Au signal du seigneur de guerre, les trois prisonniers et les cinq serpents furent plongés dans le bassin de Protodermis. Les Skakdi étaient tellement captivés qu'ils ne remarquèrent pas un étrange nuage verdâtre qui émergea du lac non loin de là, resta dans les airs un moment, et replongea dans le bassin de Protodermis Activé.

Le liquide commença à écumer et à bouillir. Les Toa Mahri purent remarquer une forme se former dans le liquide argenté, quelque chose de monstrueux et horrible.

« Laissez-moi », dit Kongu, « appelez-moi quand ce sera terminé. Je ne crois pas vouloir regarder ça ».

« Je ne pense pas que l'Ordre va apprécier cela », dit Nuparu.

« Je doute qu'une seule personne l'apprécie », dit Jaller.

Ensuite, devant leurs yeux, une nouvelle et terrible forme de vie commença à émerger du bassin...

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _



NEWS:/ Signature MP3 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-destin.forumactif.org
Iruini
esprit divin
esprit divin
avatar

Capricorne Messages : 579
mata : 704
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 21
Localisation : Sur Bara Magna, à la recherche de Mata Nui (mais, bon sang, où est donc ce fichu masque ???)

MessageSujet: Re: Chapitre 10   Mar 9 Mar - 8:01

Tu t'es trompé de catégorie.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionicledufutur.canalblog.com
 
Chapitre 10
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III
» Quel chapitre?
» Chapitre 20 : Les dix commandements
» chapitre brotherhood whitout banner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIONICLE DESTINÉE :: BIONICLE :: BIONICLE : GENERAL :: Séries en lignes :: L'Énigme des Grands Êtres-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com