BIONICLE DESTINÉE
bienvenue sur bionicle destinée
je vous invite a vous inscrire mais si vous êtes déjà inscrit
vous pouvez vous connecter ici
pour pouvoir parler avec nous sur les bionicle
et autre diversification
merci.


salutation Invité bienvenu dans la destinée !!
 
CalendrierGalerieFAQRechercherAccueille portailMembresGroupesS'enregistrerConnexionRPG

Partagez | 
 

 Chapitre 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ariale
esprit divin
esprit divin
avatar

Poissons Messages : 938
mata : 2543
Réputation : 21
Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 22
Localisation : chez les vorox

MessageSujet: Chapitre 1   Dim 7 Mar - 12:25

Chapitre 1

Je m'appelle Sahmad. Vous avez peut-être déjà entendu ce nom autour des feux des maisons des Agori, ou soupiré par les Glatorian alors qu'ils restent regarder. C'est un nom prononcé avec respect et peur, comme il se doit donc. L'histoire vous apprendra que je suis un monstre, un esclavagiste, quelqu'un qui a passé sa vie à capturer mes camarades Agori et à les vendre aux Skrall. Je serais bête de mentir et de prétendre n'avoir jamais fait ces choses : je les ai faites, bien sûr. Mais il y a plus que cela dans le conte, et il faut se rappeler constamment une chose sur l'histoire : tous les livres sont écrits par les gagnants.

Je suis un membre de la Tribu de Fer, contrairement à ce que vous pourriez penser de par la couleur de mon armure, mais c'est intentionnel. Faire voir de manière ostensible que vous apparteniez à cette tribu était probablement, et l'est peut-être toujours, un bon moyen pour être lynché, rejeté, voire agressé. Nous ne sommes pas les bienvenus dans les charmants petits villages des autres Agori, assez bons pour partager de quoi boire et manger, ou assez fiable pour faire du commerce avec eux. Nous sommes les créatures des aventures nocturnes racontées aux nouveaux gardes : « veille à rester concentré si tu ne veux pas être attaqué par un Agori de Fer. »

Cela n'a pas toujours fonctionné ainsi, bien sûr. Il y a très longtemps, bien avant la Guerre du Coeur, bien avant le Fracassement, ma tribu vivait dans les montagnes de Bota Magna et travaillait dans les mines. Nous envoyions le fer que nous extrayions de la roche à la Tribu de Feu pour le faire forger, et en retour ils nous rapportaient des armes et des outils achevés. Nous étions brutaux et grossiers, mais honorés pour notre dur labeur et traités comme tous les autres Agori. Les membres de la Tribu de Roche vivaient une vie remplie par un travail dur et honnête, et ne demandaient rien de plus. A part quelques différends avec nos voisins des montagnes, les Skrall, nous n'étions en conflit avec personne.

Lorsque le coup fatal arriva, il vint discrètement et silencieusement, comme un poignard enfoncé dans le dos. Quelques mineurs travaillant dans les entourages de nos régions commencèrent à agir de manière étrange. Ils étaient distraits, chamailleurs, et au fil du temps ils s'empiraient. Si on leur demandait s'ils se sentaient malades, ils répondaient non. La seule chose plausible qu'ils purent affirmer était que leur sommeil était troublé car ils s'étaient arrêtés de rêver. La plupart d'entre nous en rirent. Après tout, ce qui importait était la force de nos arrières lorsque nous extrayions le métal hors de la roche pour le ramener à la surface. Peu importait si notre sommeil n'était que du sommeil, les illusions et les fantaisies mises de côté. Et si l'on est incapable de rêver, pas de raison de s'inquiéter de cauchemarder, n'est-ce pas ? Faux. Si l'on est incapable de rêver, la vie éveillée devient un cauchemar.

Les mineurs affectés, irritables, devinrent violents peu après, puis passèrent de violents à fous. Les rêves, semblait-il, étaient indispensables pour relâcher les mauvaises énergies accumulées dans chacun d'entre nous. Sans elles, l'esprit se déchire en morceaux. Pire, nous vîmes que l'épidémie se répandait. De plus en plus de personnes de ma tribu perdirent leurs capacités de rêver. Ceux dont la condition était invivable mouraient dans la folie. Ceux qui furent infectés par la suite furent saisis par l'horreur et le désespoir, connaissant le destin qui les attendaient.

Certains d'entre nous semblaient être immunisés : moi, Telluris, et une poignée d'autres. Naturellement, nos voisins semblaient curieux sur les raisons de nos capacités à pouvoir encore rêver. Personne d'entre nous ne connaissait la réponse. Cela n'empêcha pas les autres de notre tribu de songer à essayer de les découvrir, même si cela nous menait à la mort. Nous nous enfermâmes ensemble et nous cachâmes dans une cave, prêts à nous défendre contre les Agori fous qui avaient été nos amis.

Alors que les choses empiraient, notre chef de village demanda l'aide des autres tribus. Les Skrall en rirent. Les autres tribus ne le laissaient même pas traverser les bords de leurs contrées. Personne ne voulait du peu de fer que nous continuions d'extraire, de peur qu'il porte avec lui la maladie. Toute activité extérieure cessa.

Quand l'un des rares Agori toujours en forme tenta de rejoindre une autre tribu, il fut ramené dans la forêt et tué par l'une des bêtes. Autant que cela puisse nous concerner, il aurait aussi bien pu être tué par les Agori qui l'avaient rejeté. Être un membre de la Tribu de Fer était désormais une bonne raison pour être condamné à mort. Si la peste ne vous décimait pas, vos anciens partenaires s'en occupaient.

Telluris eut l'idée d'utiliser les minéraux pour changer la couleur de nos armures et de nos heaumes dans l'espoir de se faire passer pour des membres d'une quelconque tribu inconnue et trouver un sanctuaire. C'était stupide, mais je fus d'accord avec l'idée. Vous vous doutez bien que ça n'a pas si bien marché.

Cependant, nous survécûmes. Nous vîmes notre tribu s'éteindre, un à un, jusqu'au jour où il y en eu trop peu pour que nous puissions être menacés. Nous nous enfuîmes, mais il n'y avait nulle part où aller. De plus, nul ne savait si un camarade pouvait être porteur de l'épidémie, vous comprenez donc que nous ayons choisi des chemins séparés.

Je me dirigeai vers le sud, sans savoir que Telluris ferait de même. Je vécus de ce que je volais et ramassais. Je vit la déclaration de la Guerre du Coeur, et en voyant les Agori tués par les armes conçues dans le fer rapporté par mon peuple, je ris. Quand le Fracassement arriva, je me trouvais sur Bara Magna. J'avais trouvé un char et gagné la loyauté d'un Spikit de la seule manière possible : en le nourrissant. Je ne savais pas ce que le futur me réservait mais j'avais un transport et j'avais la haine. J'allais finir par trouver un moyen de marier les deux et de gagner ma revanche.

Telluris choisit un autre chemin. Il commença à scruter le désert dans une machine de guerre basée sur le Skopio, pensant qu'écraser une ou deux caravanes ferait la différence d'une certaine manière.

J'avais d'autres plans. Je faisais des Agori des marchandises. Je les vendais aux Skrall et je les laissais souhaiter qu'ils fussent morts avec mes frères dans la peste.

Les choses ont changé récemment. Les Skrall ont été repoussés de Roxtus, deux géants de métal se battent dans le ciel pour des raisons que je ne saurais imaginer. Je ne doute pas que la fin du monde s'approche de nous, mais avant cela, il faut que j'exécute une tâche. Quelque part, certains savent ce qui est arrivé à mon peuple. Ils savent s'il s'agissait d'un accident, d'une attaque, d'une erreur ou d'une expérience. Avant que Bara Magna ne tombe en ruines, je devrai trouver ces réponses. Et si quelqu'un a choisi ce destin pour ma tribu, alors j'espère que quelque part, j'espère que celui-ci – ou ceux-ci – rêvent de moi, et se réveilleront en hurlant.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _



NEWS:/ Signature MP3 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-destin.forumactif.org
 
Chapitre 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIONICLE DESTINÉE :: BIONICLE :: BIONICLE : GENERAL :: Séries en lignes :: Le Conte de Sahmad-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit